Comment se forment les cyclones?

L’origine étymologique du mot cyclone provient du grec kuklos qui signifie cercle, rond. Dans certaines régions du globe, on lui préfère le nom de typhon, toujours tiré du grec tuphôn, qui veut dire tourbillon.

Un cyclone est une masse atmosphérique formée dans une zone tropicale. Le phénomène commence comme un orage, sur une eau d’une température supérieure à 26° Celsius. Une colonne d’air chaud ascendant se forme, qui se condense en pluie en altitude. Cette condensation libère de la chaleur, ce qui crée un appel d’air qui accélère encore le phénomène. Le système se met à tourner sous l’effet de la force de Coriolis et prend le nom de dépression, puis de tempête et enfin de cyclone tropical lorsque la vitesse des vents dépasse les 188km/h. Le processus s’interrompt avec l’approvisionnement en vapeur d’eau, quand le cyclone arrive sur de l’eau froide ou sur terre.

 

 

Chauffée par le Soleil, l’eau de la mer peut atteindre 26°C dans une profondeur de 60m et elle génère alors de l’air chaud et humide, qui s’élève. La pression atmosphérique baisse et par un effet de pompe, la vapeur d’eau est aspirée dans un mouvement ascendant et, vers 9 000m d’altitude, les flux d’air se dispersent.

 

 

En raison de la rotation de la Terre, une force de déviation circulaire s’exerce sur les corps en mouvement à la surface du globe. A cause de cette force, les flux d’air se mettent à tourbillonner. Dés lors, les vents s’intensifient, les vagues apparaissent, l’évaporation s’accentue formant des nuages. Mais à ce stade le cyclone peut encore avorter.

 

 

L’air se refroidit lorsqu’il s’élève. Plus il est froid, moins il absorbe de vapeur d’eau. L’excédent  de vapeur se condense alors et se transforme en nuages. Les cumulonimbus sont aspirés par la pompe à air et s’enroulent en spirale autour de ce qui va devenir « l’œil du cyclone ». L’air froid expulsé se réchauffe en descendant et monte de nouveau. En même temps, l’eau refroidie par l’air froid descend vers le fond tandis que l’eau chaude remonte, ce qui alimente encore le tourbillon en vapeur. Ce cycle recommence continuellement, le cyclone à atteint son point de non-retour, il ne peut plus avorter.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site